motif-madagascar

Le projet 2019

Handishare à travers le projet MADASHARE organise à l’été 2019 un voyage humanitaire à MADASGASCAR avec des bénévoles de l’équipe (13 sont déjà volontaires) en partenariat avec des clients.

L’objectif de ce voyage est triple :

  • Apporter une aide à une population délaissée de tous et en marge de l’histoire (salaire moyen de 30 € par mois), en donnant notamment des cours aux malgaches
  • Permettre aux salariés d’HANDISHARE de s’investir bénévolement sur un projet riche de sens (ils participeront même au financement partiel de leur voyage)
  • Réaliser un film sur cette aventure qui permettra de faire changer en France le regard porté sur le handicap. Un outil de RSE formidable pour tous nos partenaires.
  • Mais aussi découvrir un pays attachant et fabuleux : le plus pauvre au monde avec Haïti !
  • Et tout au long de ce voyage, Sensibilisation des personnes rencontrées au développement durable : nécessité de replanter des arbres, de lutter contre la déforestation….

Le projet se déroulera pendant les congés des salariés HANDISHARE bénévoles pour partir sur le terrain, durant 2 ou 3 semaines au mois d’août 2019.

 

carte du projet mada

 

Plusieurs modes d’actions sont envisageables sur place en fonction des parties prenantes et du trajet choisi.

Si le partenaire fait le voyage avec Handishare, des actions communes sont possibles entre les équipes. Toutefois, les contraintes de santé des salariés d’Handishare devront être prises en compte. De même, tout risque d’accident devra être évité.

On peut notamment envisager :

  • La mise en place de panneaux solaires dans l’une des écoles de Tamatave ou de Marohady
  • L’animation d’activités pour les enfants dans les écoles car il n’y a évidemment pas de centre aéré et les enfants ne partent pas en vacances.
  • La formation des enseignants au français et à la bureautique notamment. (niveau très bas)
  • Des actions de sensibilisation au développement durable

Il est nécessaire d’envisager le projet sur le mois d’août, période de vacances pour les Malgaches (mêmes vacances qu’en France), car le moment est propice pour former les instituteurs et institutrices.